CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
Carnets graphiques


Isabelle Bensidoun
Jézabel Couppey-Soubeyran (dir.)

Créé en 1978 par Raymond Barre, le CEPII a 40 ans cette année. 

Pour le célébrer, ses économistes ont tracé les contours de 40 ans d’économie mondiale : de l’irruption de la Chine à la grande modération de l’inflation, en passant par l’explosion de la finance, la montée des préoccupations climatiques, les espoirs déçus de la zone euro, les métamorphoses du commerce mondial, les migrations internationales ou encore la prise de conscience des conséquences du développement des inégalités et bien d’autres encore. 

Une quarantaine de graphiques, chacun accompagné d’un texte court, composent ces carnets au fil desquels l’économie mondiale vous dévoilera ses courbes et ses zones d’ombres.


 Ouvrage intégral disponible en téléchargement en cliquant ici



116 pages, CEPII, Paris, 2018


  • Ouverture commerciale mondiale. Deux bonds et un plateau
  • Globalisation financière. Après l'exubérance, un reflux des forces déstabilisatrices
  • Investissements directs étrangers. Quand la mondialisation fait boule de neige
  • Part des migrants dans la population. Stable au niveau mondial, en hausse dans les pays avancés
  • Inégalités dans le monde. D'une contradiction à l'autre
  • Exportations et PIB. Fin de la domination sans partage des pays riches de l'OCDE
  • Japon. De l'ascension à la déflation
  • Chine. Un décollage spectaculaire
  • Émissions de CO2. La Chine désormais au premier rang
  • Dollar. Une hégémonie persistante
  • Inflation mondiale. Sous influence des prix chinois
  • Prix du pétrole. L'histoire se répète-t-elle ?
  • Commerce. Moindre effet des frontières, plus grand effet de la distance
  • Coûts de transport. Une baisse en phase avec le dynamisme des échanges commerciaux
  • Droits de douane. Une baisse considérable
  • OMC. À la recherche d'un nouveau souffle
  • Accords commerciaux régionaux . Un nombre croissant et un contenu toujours plus large
  • Accords commerciaux régionaux . Un poids croissant dans le commerce mondial
  • Commerce intra-européen. De la CEE au marché unique
  • Fragmentation des chaînes de valeurs. Le trio Allemagne-États-Unis-Chine au cœur du processus
  • Importations de produits primaires. La Chine bouleverse les marchés mondiaux
  • Commerce de produits agricoles et agroalimentaires. L'entrée de la Chine sur le marché international
  • Exportations de produits manufacturés. Le choc chinois
  • Spécialisation de la triade. États-Unis dans les services, Chine dans le manufacturier, Europe entre les deux
  • Spécialisation manufacturière par gamme dans la triade. La Chine toujours dans le bas de gamme
  • Commerce intra- versus interbranches. Regain de similitudes?
  • Échanges de services. Miroir d'un monde globalisé
  • Exportations de services liés aux TIC. L'Inde se hisse au premier rang
  • Chine. De l'excédent commercial à l'investissement international
  • Capitalismes. D'un régime de croissance à l'autre
  • Inégalités. Un intérêt tardif
  • Partage de la valeur ajoutée. Une déformation au détriment du travail
  • Cycles financiers en zone euro. Une hétérogénéité forte
  • Cycles immobiliers. Une synchronisation croissante,,, sauf pour l'Allemagne
  • Marchés boursiers. Des volumes gigantesques d'opérations à toute vitesse
  • Marché des changes. Miroir d'une finance internationalisée
  • Politiques monétaires. Confrontées à l'inflation puis au risque de déflation
  • Inégalités et crédit aux ménages. Un couple infernal
  • Salaires dans la finance. Une envolée interrompue par la crise
  • PIB par tête en Europe et aux États-Unis. De la convergence aux divergences
  • Déséquilibres courants en zone euro. Un problème de taille du secteur exportateur
  • Migrations internationales. Une redistribution des destinations
  • Réfugiés dans le monde. Le poids des guerres
  • Impact budgétaire de l'immigration en France. Ni un fardeau, ni une aubaine
  • Besoins énergétiques mondiaux. La Chine désormais au premier rang
  • Émissions de CO2. Quand le commerce permet de les déplacer
  • Émissions de gaz à effet de serre dues aux transports. Explosion du routier et de l'aérien international

  • Retour