TY - CEPII
A1 - Cecilia Bellora
A1 - Clémence Bois
A1 - Sébastien Jean
TI - Le commerce européen dans la crise sanitaire : des problèmes de dépendance plus que de vulnérabilité
IS - 412
T3 - La lettre du CEPII
N2 -
Les secteurs les plus dépendants des chaînes de valeur mondiales n’ont pas montré de vulnérabilité particulière pendant la crise sanitaire. Ils ont même mieux résisté que le reste des échanges, à l’inverse de ce qu’il s’était passé pendant la crise financière mondiale. Plus largement, le commerce extérieur de l’Union européenne dans son ensemble ne s’est pas distingué par sa vulnérabilité : sa chute a été deux fois plus forte que celle du reste de l’économie au deuxième trimestre 2020, mais elle l’avait été quatre fois plus durant la crise financière. Cette meilleure résistance est due au fait que les secteurs de services sont les plus touchés cette fois-ci. Les échanges de gants, masques et autres équipements de protection individuelle ont dans le même temps souligné les tensions issues des interdépendances : les restrictions appliquées aux exportations ont réussi à restaurer les échanges au sein du marché unique, mais seulement au détriment des pays tiers, alors même que la dépendance européenne aux importations de ces biens était très prononcée.

 Données source :   let412-413.xlsx
ER -