CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
Sanctions et embargos : quels impacts sur le commerce de la France vers la Russie ?

Matthieu Crozet
Julian Hinz

Cuba, Birmanie, Iran, Syrie… les exemples d’actions diplomatiques prenant la forme de sanctions économiques ne manquent pas. Cet outil a l’avantage d’exercer une pression mesurée et non militaire sur le pays ciblé afin de l’amener à infléchir sa politique. L’impact peut être négligeable pour l’économie du pays qui sanctionne, sauf quand le pays ciblé représente un grand marché extérieur. Or c’est le cas de la Fédération de Russie à l’encontre de laquelle l’Union européenne a pris des sanctions en 2014. Ce pays offre en effet un marché non négligeable et a répondu aux sanctions occidentales par un embargo sévère sur les produits agricoles. Cette Lettre propose une estimation du coût économique (en termes de réduction des exportations), pour la France, des sanctions et contre-sanctions économiques imposées respectivement par les grandes puissances occidentales et la Russie au cours de l’année 2014.



Abonnez vous au flux RSS de la lettre du CEPII
http://www.cepii.fr/CEPII/rss/RSSLettre.asp
La lettre du CEPII
N° 360   janvier 2016


 Domaines d'expertise
Commerce & Mondialisation
Economies émergentes
Europe


Texte intégral



Référence
BibTeX (with abstract),
plain text (with abstract),
RIS (with abstract)

Retour