CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
 La politique commerciale au service de la politique climatique

Lionel Fontagné
Jean Fouré

S’il constitue une avancée, l’Accord de Paris, entré en vigueur en novembre 2016, pose un certain nombre de questions, notamment quant à la responsabilité « commune mais différenciée » – qui se traduit par des engagements très variables d’un pays signataire à l’autre –, mais aussi concernant l’articulation entre politique climatique et politique commerciale. Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), une politique commerciale ferait-elle mieux qu’une politique climatique ? À défaut, pourrait-elle inciter à des engagements plus ambitieux de réduction des émissions ? Cette Lettre montre, à partir de simulations d’un modèle dynamique de l’économie mondiale développé au CEPII, que la politique commerciale seule n’est pas un bon outil pour limiter les émissions de CO2, mais qu’elle peut venir compléter une politique plus ambitieuse.



Abonnez vous au flux RSS de la lettre du CEPII
http://www.cepii.fr/CEPII/rss/RSSLettre.asp
Retour