CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
Excess Finance and Growth: Don't Lose Sight of Expansions !


Thomas Grjebine
Fabien Tripier

 Highlights :
  • We propose a growth cycle accounting procedure to estimate the long-run elasticity between growth and finance.
  • This procedure links long-run growth to the duration and growth rate of expansions and recessions.
  • The elasticity between financial and economic growth rates is positive for a complete business cycle, even if high financial growth makes recessions more severe.
  • This elasticity may turn negative if one considers the persistent effects of financial growth on the expansion of the subsequent cycle.

 Résumé :
A la suite de la Grande Récession, l’existence d’une interaction positive entre la croissance économique et la croissance financière a été remise en cause du fait des coûts économiques d’une croissance financière excessive. Nous montrons néanmoins qu’en considérant le cycle économique dans son ensemble, c’est-à-dire en incluant les phases d’expansion dans une procédure d’estimation comptable du cycle, l’élasticité entre la croissance financière et la croissance économique est positive pour la plupart des séries financières, même si une forte croissance financière rend les récessions plus sévères. Cette élasticité positive est réduite, et peut même devenir négative, si l’on considère les effets persistants d’une croissance financière excessive sur l’expansion du cycle suivant. Cet effet peut expliquer le sentier de croissance observé durant et après les bulles financières.

 Mots-clés : Croissance | Cycle économique | Finance | Cycle financier | Bulles

 JEL : E32, E44
CEPII Working Paper
N°2015-31, December 2015

Texte intégral

Référence
BibTeX (with abstract),
plain text (with abstract),
RIS (with abstract)

Contact: 
 Domaines d'expertise

Monnaie & Finance
Retour