Le blog du CEPII

Angela Merkel fait le pari risqué de la relance de l’Europe monétaire

 Billet du 11 juillet 2017
Par Christophe Destais
L’Allemagne défend depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale une conception de la monnaie qui lui est propre. L’ordo-libéralisme s’appuie sur l’idée que la politique économique doit être guidée par un corpus de règles simples visant à mettre les acteurs économiques face à leurs responsabilités et de prévenir les comportements opportunistes.

Trump, le climat et le retour de l’incertitude

 Billet du 10 juillet 2017
Par Michel Aglietta, Etienne Espagne, Baptiste Perrissin Fabert
L’élection fin 2016 de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis avait mis en émoi la communauté climatique, alors réunie à Marrakech pour mettre en œuvre les engagements pris à Paris. La chose est désormais entendue : le président américain a fait le choix d’un radical «isolationnisme climatique». Un oxymore évidemment intenable.















Quels effets un réalignement du taux de change français produirait-il sur les dettes ?

 Billet du 30 mars 2017
Par Anne-Laure Delatte, Jérôme Héricourt, Justine Pedrono
Après avoir examiné l’effet sur la compétitivité qu’aurait un réalignement du taux de change réel français, nous examinons son effet sur les dettes des banques françaises: il serait négatif car celles-ci ont une position nette débitrice en contrat international. Un réalignement vis-à-vis de l’Allemagne dans notre scénario coûterait 21,5 milliards d’euros.


Sortie de l’euro et compétitivité française

 Billet du 21 mars 2017
Par Michel Aglietta, Anne-Laure Delatte, Etienne Espagne, Carl Grekou, Thomas Grjebine, Jérôme Héricourt, Valérie Mignon, Florian Morvillier, Justine Pedrono, Fabien Tripier
Nous posons dans ce billet deux questions simples : la France est-elle sur ou sous-évaluée, est-ce qu’un réalignement des parités dans la zone euro impliquerait une dévaluation de la France vis-à-vis de tous ses partenaires ? Et est-ce que la balance commerciale française s’améliorerait ?




























De quoi CETA est-il le nom ?

 Billet du 18 octobre 2016
Par Cecilia Bellora, Jean Fouré
L’accord de libre échange entre l’Union Européenne (UE) et le Canada, le CETA, devrait être signé le 27 octobre prochain. Voici un exposé du contenu de cet accord de deuxième génération, qui n'est pas le premier dans son genre, mais le premier entre l'UE et l’un de ses principaux partenaires commerciaux.

La divergence, une maladie européenne ?

 Billet du 30 septembre 2016
Par Sophie Piton
« L’euro n’a pas apporté la prospérité promise, mais la division et la divergence » a récemment affirmé J. Stiglitz. Comment l’intégration monétaire aurait-elle accentué la divergence entre ses pays membres ? Une récente étude du CEPII mesure l’effet de l’intégration monétaire sur la divergence des prix entre pays, en s’intéressant aux déséquilibres sectoriels.




Brésil : retrouver la discipline budgétaire sans pénaliser les services publics

 Billet du 7 septembre 2016
Par Cristina Terra
Le Brésil doit réaliser un ajustement budgétaire d’autant plus difficile que le gouvernement doit jongler entre pressions de groupes privilégiés et minima de dépenses publiques dans l’éducation, la santé... Cet ajustement pourrait néanmoins s’effectuer sans pénaliser les services publics si ces derniers étaient produits plus efficacement


Faut-il craindre l’incertitude du Brexit ?
FMI versus Krugman

 Billet du 19 août 2016
Par Stéphane Lhuissier, Fabien Tripier
Le FMI vient de réviser à la baisse ses prévisions de croissance, suivant le pessimisme largement exprimé après le référendum sur le Brexit. Paul Krugman s’est distingué quant à lui en ne voyant aucune raison majeure de s’inquiéter dans l’immédiat. Cette opposition traduit deux visons des conséquences à court terme de l’incertitude.

Pas de printemps pour le commerce mondial

 Billet du 18 juillet 2016
Par Sébastien Jean
Le ralentissement du commerce mondial ne se dément pas. Comment expliquer cette stagnation qui perdure ? Pourquoi les prévisions apparaissent-elles toujours surévaluées ? Deux facteurs liés aux changements structurels transversaux que connaît le commerce mondial semblent expliquer ce phénomène.
















Les sanctions européennes à l’encontre de la Russie. Maintenir la paix par d’autres moyens.

 Billet du 26 janvier 2016
Par Patrick Allard
L’utilité des sanctions économiques fait l’objet de débats dans les milieux académiques –tant par des économistes, que des politistes ou des juristes– comme dans l’opinion publique. Les sanctions de l’UE à l’encontre de la Russie ont ravivé les critiques. La logique diplomatique de cet outil ne doit toutefois pas être ignorée.

Justice climatique mondiale : l’écueil de la démagogie

 Billet du 18 janvier 2016
Par Jean-Pierre Bompard, Olivier Godard
Le lancement de la COP21 a réveillé les tensions Nord-Sud autour de la répartition des actions à engager et de leur financement. Le thème de la justice climatique est à nouveau mobilisé, en particulier par des pays en développement comme l’Inde, pour exiger des pays développés qu’ils assument leur « responsabilité historique ».









Royaume-Uni : au pays de la finance

 Billet du 9 décembre 2015
Par Laurence Nayman
Le renforcement des échanges de services, notamment financiers, et la baisse concomitante des revenus provenant de l’étranger recomposent la balance courante. Ces mouvements répondent à la hausse du prix des actifs et à la baisse des rendements à l’étranger.





Prix du carbone : les pistes pour l’après COP-21

 Billet du 26 novembre 2015
Par Christian de Perthuis, Pierre-André Jouvet, Raphaël Trotignon
Le climat étant un bien commun, les économistes prônent généralement l’utilisation d’un prix international du carbone pour internaliser le risque climatique, intégrer le plus grand nombre de pays dans un accord et déjouer les stratégies de « passagers clandestins ».




COP21 : Un moment de vérité pour le climat et le développement soutenable

 Billet du 6 novembre 2015
Par COP21
Ce texte collectif établit un état des lieux des enjeux de la Conférence climatique de Paris (COP21). Il a été rédigé à l'initiative du Réseau International de Recherche pour des Sociétés bas-carbone (LCS-Rnet) et a reçu la signature de plus de 200 chercheurs, experts et praticiens des politiques climatiques originaires du monde entier. Parmi eux Etienne Espagne et Michel Aglietta du CEPII, mais également 71 auteurs principaux du Giec et le prix Nobel d’économie Kenneth Arrow, considèrent ainsi l'importance de reconnaître « la valeur économique et sociale des actions de réduction du CO2 ».

Les services, une activité d'avenir pour l'industrie

 Billet du 3 novembre 2015
Par Matthieu Crozet, Emmanuel Milet
De plus en plus d’entreprises manufacturières françaises produisent également des services pour compte d’autrui. Une récente étude du CEPII montre qu’en s’engageant dans la production de services, ces entreprises accroissent profits, emploi et ventes, sans même que cela nuise à leur activité manufacturière.

Du G20 au W20, la croissance et le genre

 Billet du 26 octobre 2015
Par Natacha Valla
En avril dernier, la présidence turque du G20 lançait formellement le W20 – le « Women » 20, groupe ayant pour mission d’assurer l’ « empowerment » des femmes dans les sphères économiques au sens large et de porter ses messages aux leaders mondiaux au sein du G20. Une initiative à souligner à l’heure où la Turquie fait face à d’importantes difficultés politiques.





Donner un prix au carbone ne suffira pas !

 Billet du 15 octobre 2015
Par Dominique Dron
Certaines discussions sur la transition écologique et énergétique et la COP21 traitent de la monétarisation du carbone. Un prix unique mondial semble pour certains efficace voire suffisant pour faire basculer nos sociétés vers la soutenabilité. Cette apparente simplicité paraît devoir être nuancée.




10 |  20 |  50 |  100