Mai 2024        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus

Régularisation exceptionnelle de 1981 : des retombées positives pour l’économie

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, plusieurs pays européens ont opté pour des politiques facilitant la régularisation des étrangers en situation irrégulière. Pourtant nos connaissances sur les conséquences économiques de ces décisions sont limitées. L’évaluation de la politique de régularisation exceptionnelle menée après l’élection de François Mitterrand en mai 1981 permet de les étendre. En améliorant le pouvoir de négociation des étrangers sans-papiers, une politique de régularisation accroît les rémunérations des secteurs dans lesquels ils sont concentrés, ce qui les rend plus attractifs et encourage la participation au marché du travail. Ainsi, le programme de régularisation de 1981-1983 a augmenté le taux d’emploi et les salaires des hommes français faiblement diplômés. Des gains qui ont conduit à un accroissement du PIB par habitant de l’Hexagone de 1%. Anthony Edo
>>>
  publications





  Mot-clé

Vote anti-mondialisation : des importations qui le favorisent, des exportations qui le freinent




La mondialisation commerciale modifie-t-elle les votes des Français par le biais de son impact sur le marché du travail ? Depuis l'élection présidentielle de 1981, l’opposition à la mondialisation en France s’est accentuée, en partie due à l’augmentation de la concurrence induite par la hausse des importations de biens finals. Cependant, les importations de biens intermédiaires, qui soutiennent certains secteurs économiques, ont plutôt diminué cette tendance. Les exportations ont modéré la montée du vote antimondialisation grâce à leurs impacts positifs sur l’économie locale. Charlotte Emlinger, co-auteur de la Lettre du CEPII "Vote anti-mondialisation: des importations qui le favorisent, des exportations qui le freinent" revient sur ce sujet dans une courte interview vidéo. 

>>>
  Séminaire du CEPII "Macroéconomie et finance internationales", 12 et 13 juin 2024


Au cours de ce séminaire, six présentations seront assurées par des chercheurs internationaux avec un focus le mercredi 12 juin (après-midi) sur les banques centrales, la façon dont leur bilan est utilisé pour absorber les crises ou les chocs internationaux, ou, au contraire, propager de tels chocs aux pays émergents. La matinée du jeudi 13 juin sera consacrée aux effets des régimes de change – les régimes de change flexible permettent-ils vraiment de limiter les effets des chocs extérieurs ? -, ainsi qu'aux effets des plans sociaux sur les tissus productifs, et aux conséquences des politiques industrielles sur la productivité à l’étranger.

>>>



  Premier colloque européen sur les implications macroéconomiques des migrations, 13 et 14 juin 2024

La Chaire Économie des migrations internationales, la Chaire Macroéconomie internationale, le CEPII, la Banque d’Espagne et le Global Migration Center de l’Université de Californie à Davis vous invitent à la première édition du colloque européen sur les implications macroéconomiques des migrations qui se tiendra les 13 et 14 juin 2024 à Paris (à PSE et au CEPII).

>>>



  International Economics:
le numéro de mars 2024 est en ligne




International Economics, une revue évaluée par un comité des pairs, publie des résultats de recherches dans le domaine de l'économie internationale appliquée. La revue encourage particulièrement les contributions empiriques qui incluent, mais sans s'y limiter, des sujets du commerce international, de la politique commerciale, de la macroéconomie en économies ouverte, de la finance internationale, des taux de change, des politiques financières et monétaires, du développement économique et de la migration. La préparation des numéros d'août et d'octobre 2024 est en cours, mais certains articles sont d'ores et déjà disponibles en ligne et entièrement citables.

>>>


  Votre avis nous interesse
ISSN: 1255-7072
Directeur de publication : Antoine Bouët
Rédacteur en chef : Evgenia Korotkova