Novembre 2019        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus

Comment répondre aux nouveaux défis de la politique commerciale européenne ?

Pour une compétence communautaire comme la politique commerciale, l’installation d’une nouvelle Commission européenne est traditionnellement un moment important de réflexion sur les orientations à suivre. Dans le cas présent, il s’inscrit dans un contexte marqué par les controverses qui entourent la mondialisation : jamais la notion de protectionnisme n’avait tenu une telle place dans une campagne électorale européenne. La redéfinition de la politique commerciale européenne n’en est que plus délicate, alors qu’elle doit faire face à quatre défis de taille.
Sébastien Jean
>>>
  publications




  Edito




Conflit Airbus-Boeing

Les Etats-Unis ont obtenu de l'OMC l'autorisation d'augmenter des taxes sur des produits européens à hauteur de 7,5 milliards d'euros, dans le cadre d'un conflit entre Airbus et Boeing. La liste des produits européens visés par une hausse de taxes douanières inclut les appareils Airbus mais pas les pièces détachées. Les vins français mais ni le champagne ou le cognac. Les fromages italiens mais pas leurs vins… Quelle est la logique de cet inventaire à la Prévert ?
Cecilia Bellora

>>>


  Opinion




Accord entre Bruxelles et Londres: le Brexit peut-il encore échouer?

Les papiers du divorce sont prêts, et il n'y a plus qu'à les signer. Après des jours et des jours d'âpres négociations, un accord de sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne a donc été trouvé. Un bon accord, explique-t-on, à Londres et Bruxelles où on espère que le texte va être entériné par le Parlement britannique. C'est le léger problème qui reste pour que tout le monde se sépare en bons termes. Car on s'en souvient, le précédent accord a été rejeté 3 fois. Le Premier ministre Boris Johnson n'a plus de majorité, et cela s'annonce compliqué. Le risque d'une sortie sèche du Royaume-Uni est toujours bien présent, et l'espoir d'un report aussi.
Anne-Laure Delatte

>>>






Comment faire pression sur Recep Tayyip Erdogan : des sanctions économiques seraient risquées

Un échec de la mise en place de sanctions renforcerait le pouvoir en place, le pousserait à se rapprocher du bloc eurasiatique et pourrait déclencher une crise économique non circonscrite à l'économie turque. Pour avoir une idée de la fragilité de l’économie turque, il importe de se souvenir de ce qui s’est produit en août 2018. À l’époque, il a suffi d’un tweet de Donald Trump menaçant la Turquie d’appliquer des surtaxes à l’acier et l’aluminium importé aux États-Unis, pour provoquer une dépréciation brutale de la monnaie turque et une poussée d’inflation qui a grimpé jusqu’à 20 %.
Deniz Ünal

>>>


  Votre avis nous interesse
ISSN: 1255-7072
Directeur de publication : Sébastien Jean
Rédacteur en chef : Dominique Pianelli