Juin 2018        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus

Un chiffrage de l’impact des mesures de protection commerciale de Donald Trump

Les mesures de protection commerciale annoncées par les États-Unis en mars 2018 sont exceptionnelles par leur motivation et leur importance. Cette Lettre propose une analyse économique de leurs conséquences. À court terme, leur impact sur les coûts de production et les prix des biens aux États-Unis serait non négligeable, de l’ordre d’un demi-point de pourcentage. À plus long terme, les mesures affectant l’acier et l’aluminium pourraient coûter environ 4 milliards de dollars d’exportations et de production aux Européens, un montant relativement modeste. En revanche, les mesures annoncées visant le commerce entre les États-Unis et la Chine pourraient avoir des conséquences nettement plus lourdes, de l’ordre de 25 milliards de dollars pour chacun de ces deux pays. Leur coût serait plus élevé encore si elles venaient à provoquer une escalade, que nous chiffrons à titre indicatif.
Cecilia Bellora, Sébastien Jean & Gianluca Santoni
>>>
  publications






  Evénements

18th Doctoral Meetings in International Trade and International Finance
15 - 16 Juin, 2018

Research seminar "No double standards: quantifying the impact of standard harmonization on trade"
19 Juin 2018

The World Trade Report 2018 "The future of world trade: how digital technologies are transforming global commerce"
by Cosimo Beverelli, Senior Economist, WTO

21 Juin 2018

"Trump, Trade and the Dollar"
with Barry Eichengreen, Professor of economics and political science, Berkeley, University of California

22 Juin 2018

CEPII conference "Real Equilibrium Exchange Rates: Relevance in Open Economy Macroeconomics and Operationality in Economic Policy-Making"
29 Juin 2018

Workshop CEPII – EUR OSE-PSE: 
What can economists say about trade wars?

4 - 5 Juillet, 2018

L'économie mondiale 2019 - conférence de présentation
12 Septembre 2018

XVI ELSNIT Annual Conference : Technology and Trade
25 - 26 Octobre, 2018

  Edito




Profits des multinationales à l’étranger : mesure et impact sur leur pays d’origine

Dans ce panorama,  Laurence Nayman & Vincent Vicard mesurent les revenus nationaux liés à l’activité à l’étranger des entreprises multinationales, enregistrés dans le poste des revenus d’investissement direct étranger (IDE) de la balance des paiements. Leur part dans les flux mondiaux a doublé entre 1995 et 2015. Ils contribuent positivement à la balance courante des pays à hauts revenus, mais négativement à celle du reste du monde, et abondent ainsi le revenu national brut des pays riches. Le rôle prépondérant joué par les paradis fiscaux dans les flux de revenus d’IDE souligne l’importance de la dimension fiscale dans l’analyse de l’activité des multinationales.

>>>


  Faits & chiffres







Carnet de bal des accords commerciaux régionaux

Les difficultés du multilatéralisme ont renouvelé l’intérêt pour le régionalisme en matière d’accord commercial. Avec quels partenaires un pays a-t-il un intérêt économique à signer un accord ? Quels seraient les gains à le faire quand un tel accord n’existe pas ? Au contraire, y a-t-il des gains à sortir d’accords signés pour lesquels il n’y a au départ pas d’intérêt économique ? Telles sont les questions que l’étude reprise dans cette Lettre permet d’aborder. Ses résultats montrent que la décision de sortir d’accords existants, quand bien même ils ne seraient pas justifiés par un intérêt économique, occasionne des pertes, et qu’il y a encore des gains à attendre de la signature de nouveaux accords pour lesquels il existe un intérêt économique. Néanmoins, les gains à attendre d’un accord régional, comme celui poussé par la Chine depuis novembre 2012 en réaction au partenariat Trans-Pacifique à 11, diminuent au fil du temps. Parce qu’elle est devenue un acteur d’importance globale, ce n’est plus tant avec ses voisins que la Chine a intérêt à signer des accords, mais avec d’autres puissances mondiales plus éloignées telles que l’Union européenne.
Lionel Fontagné & Gianluca Santoni

>>>


  Opinion




Ankara-Téhéran-Moscou, axe énergétique et géopolitique

Jouant de sa situation stratégique, au carrefour des oléoducs et gazoducs pouvant desservir l'Europe depuis l'Eurasie et le Moyen-Orient, la Turquie dont la dépendance énergétique à l'égard de l'Iran et surtout de la Russie va croissant, s'oriente vers une alliance géopolitique avec ses deux grands voisins.
Deniz Ünal

>>>






La stratégie internationale de la Corée en question

Atout majeur de la stratégie de développement de la Corée, son internationalisation la rend particulièrement sensible aux évolutions de l’économie mondiale et en particulier à celles de ses partenaires les plus proches : la Chine, les États-Unis et le Japon. Cet environnement a rarement été aussi incertain, allant du pire au meilleur.
Michel Fouquin

>>>


CEPII is a member of the European Network for Economic and Fiscal Policy Research, a unique collaboration between policy-oriented university and non-university research institutes that are contributing their scientific expertise to the debate over the EU’s future design.
Read the June issue of the EconPol Europe Newletter.
  Votre avis nous interesse
ISSN: 1255-7072
Directeur de publication : Sébastien Jean
Rédacteur en chef : Dominique Pianelli