Decembre 2019        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus

Les Profils Pays du CEPII montent en gamme

Le CEPII offre une version améliorée de ses pages interactives Profils Pays qui présentent, à partir des bases de données qui lui sont propres, l’insertion de 80 économies dans le commerce mondial ; d’accès libre et gratuit, ces données, à visée informative, pédagogique et de recherche, sont fournies sous la forme d’illustrations didactiques. Toujours au nombre de sept, les rubriques de chacun des Profils Pays ont été restructurées : deux nouvelles apparaissent, “Projections” et “Balance & Change”, tandis que d’autres sont remodelées et enrichies.
Charlotte Emlinger, Jean Fouré, Matteo Gagliardi, Carl Grekou, Houssein Guimbard, Laurence Nayman, Alix de Saint Vaulry & Deniz Ünal
 
>>>
  publications






  Edito




Comment répondre aux nouveaux défis de la politique commerciale européenne ?

Le contexte international marqué par l’instabilité, les ruptures, les logiques de puissance et l’urgence environnementale oblige à repenser la politique commerciale de l’UE, avec pour maîtres-mots le pragmatisme et la cohérence avec nos objectifs de développement durable.
Sébastien Jean

>>>


  Bases de données




BACI en accès libre

BACI (Base pour l’Analyse du Commerce International) qui fournit des données désagrégées, pour plus de 5000 produits, sur les flux commerciaux bilatéraux de 200 pays, est désormais en accès libre.
>>>


  Faits & chiffres




Les booms immobiliers à l’origine de la divergence de la productivité en Europe

Une recherche récente du CEPII montre qu’en favorisant la croissance des secteurs les moins productifs au détriment des autres, l’expansion du secteur immobilier ralentit la croissance de la productivité de l’économie. Ce phénomène explique pour une large part l’écart de productivité entre d’un côté l’Allemagne, et de l’autre, la France et l’Espagne dans les années 2000. L’Allemagne, l’Espagne et la France sont symptomatiques des divergences en Europe, s’agissant des dynamiques à la fois de prix immobiliers et de productivité. Alors que les prix immobiliers diminuaient en Allemagne (- 13 % de 2000 à 2008), ils augmentaient très fortement (+ 88 %) en Espagne et en France sur la même période. Par la suite, les prix immobiliers ont fortement chuté en Espagne contrairement à la France (respectivement – 35 % et - 6 % entre 2008 et 2013). Parallèlement, entre 2000 et 2015, alors que la productivité[1] espagnole a stagné, celle de la France a crû à un rythme moitié moindre qu’en Allemagne.
Jérôme Héricourt, Thomas Grjebine, Fabien Tripier

>>>


  Opinion




La bonne nouvelle des sanctions commerciales américaines

Le 3 octobre 2019, l'administration américaine annonçait une série de mesures protectionnistes portant sur une liste de produits européens emblématiques: des taxes additionnelles de 10% sur les avions civils, et même de 25 % sur un grand nombre de produits couvrant fromages italiens et anglais, whiskys irlandais et écossais, vins français, outils allemands et olives espagnoles, etc. On pourrait voir là une nouvelle manifestation de la stratégie du président Trump, prônant des guerres commerciales "bénéfiques et faciles à gagner". C'est au contraire le retour à une certaine normalité des relations internationales en termes d'échanges commerciaux que nous signale cet épisode, ce dont il faut certainement se féliciter.
Thierry Mayer

>>>






Réformer ou détruire le capitalisme ?

Cette question, qui était le thème général des Jecos de Lyon dans leur édition 2019, témoigne de l’angoisse de notre temps. Elle s’est révélée dès la crise financière systémique de 2008 qui a inauguré une époque de mutations et de troubles, comme il s’en est produit de manière récurrente dans l’évolution historique du capitalisme depuis son émergence au XIIIe siècle. L’incertitude est la caractéristique essentielle des époques de rupture. Pour en comprendre l’impact social que nous vivons, il faut bien saisir deux dimensions fondamentales : le capitalisme n’est pas intrinsèquement lié à la démocratie; Le néolibéralisme, qui s’est imposé dans les 40 dernières années, a établi une financiarisation totale de l’économie qui a détruit l’ordre social des 30 années post-Seconde Guerre mondiale.
Michel Aglietta

>>>


  Votre avis nous interesse
ISSN: 1255-7072
Directeur de publication : Sébastien Jean
Rédacteur en chef : Dominique Pianelli