CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
Tuesday November 10, 2020
9h00-10h15
Les limites de l'hypermondialisation - webprésentation de l'ouvrage "Économie de la mondialisation"

 
À présent que l'hyper-mondialisation, amorcée dans les années 1980, apparaît comme le substrat de la crise sanitaire et économique en cours, le débat sur les avantages et les coûts de la mondialisation redouble.
L'hyper-fragmentation des chaînes de valeur a fragilisé la sphère réelle qui, de surcroît, est découplée de la sphère financière, ainsi que l'avait déjà révélé la Grande récession. Pourtant, l'hyper-financiarisation permet dans l'immédiat de faire face à cette crise inédite en démultipliant les capacités d'endettement.
Il reste que la gouvernance de l'hyper-mondialisation confine souvent à l'impuissance : témoins la gestion chaotique des flux migratoires, la sous-évaluation des coûts environnementaux ou encore les difficultés à réduire la concurrence fiscale et l'extrême volatilité des flux internationaux de capitaux.
Dans leur ouvrage Économie de la mondialisation, Jean-Pierre Allegret, Pascal Le Merrer et Deniz Ünal décryptent sous les angles historiques, théoriques, statistiques et analytiques les mutations complexes du phénomène de la mondialisation et concluent – c'est leur sous-titre – à une reconfiguration en marche.
 

Jean-Pierre ALLEGRET

Professeur à l'Université Côte d'Azur où il dirige l'UMR GREDEG

Pascal LE MERRER

Directeur des Journées de l'économie (Jéco) et fondateur des sites http://www.touteconomie.org et http://ses.ens-lyon.fr/

Deniz ÜNAL

Économiste, rédactrice en chef de la collection Panorama et coordinatrice des Profils Pays du CEPII
Contact : conferencesatcepii.fr