Le blog du CEPII

Donald Trump peut-il faire baisser le dollar ?

 Billet du 30 mars 2020
Par Valérie Mignon
«Guerre». Le mot a été utilisé sciemment par le président de la République. Guerre sanitaire face aux effets dévastateurs du Covid-19. Certains ne manqueront pas d'évoquer une nouvelle guerre monétaire, entre le dollar, l'euro et le yuan, face aux nombreuses incertitudes. Mais il faut mettre le sujet en perspective, dans le contexte électoral aux États-Unis.
Article paru sur Boursorama le 23 mars 2020.





L’Europe au stade 1 de la crise économique

 Billet du 23 mars 2020
Par Fabien Tripier
Le 13 mars 2020, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclarait que "l’Europe était devenue l’épicentre de l’épidémie" de Covid-19. Cette annonce, forte sur le plan sanitaire, illustrait également un changement de perspective important sur le plan économique. La question n’était plus l’exposition de l’Europe à une crise se déroulant en Chine, mais la gestion en Europe d’une crise la frappant en son cœur. Article publié dans The Conversation le 17 mars 2020.

Jacques Lesourne

 Billet du 23 mars 2020
Par Sébastien Jean
Personnalité hors norme, Jacques Lesourne, décédé le 1er mars, a été l’un des piliers historiques du CEPII, accompagnant et guidant son évolution par sa participation au long cours à son Conseil, et par ses liens étroits avec son équipe.




Coronavirus : la mondialisation est-elle fragile ?

 Vidéo du 5 mars 2020
Par Sébastien Jean
  00:44:32
La diffusion du virus COVID-19 commence à se propager à l'ensemble de la planète et affecter les marchés financiers. Dès lors, doit-on s'inquiéter à long terme des répercussions économiques et sociétales d'une telle épidémie ? Sébastien Jean est l'Invité des Matins de Guillaume Erner sur France Culture, le 3 mars 2020.


Coronavirus : un grain de sable dans l’économie mondiale

 Billet du 2 mars 2020
Par Michel Fouquin, Jean-Raphaël Chaponnière
L’épidémie de coronavirus (le COVID-19) est un choc majeur à court terme pour l’économie chinoise, et devrait avoir des conséquences durables et mondiales à plus long terme. Ce choc intervient dans une phase d’incertitudes marquées notamment par le ralentissement de la croissance chinoise et par la forte montée des tensions protectionnistes dans le monde. La gravité de cette crise dépasse en ampleur celles des précédentes épidémies qui ont suivies la seconde guerre mondiale. Elle souligne tout particulièrement la fragilité d’une économie mondiale fortement globalisée et ouvre sans doute une phase marquée de repli sur les régions.

Vietnam: The last dragon - 2/2: Resilience faced with international tensions

 Billet du 17 février 2020
Par Michel Fouquin, Jean-Raphaël Chaponnière
Vietnam opening up and development are closely linked to the strategies of multinational companies at the heart of the transformation of economic structures. In spite of international trade tensions, Vietnam seems to be taking advantage of this by acting as a conduit for Japanese, Korean and Chinese companies to export to the United States.

Vietnam: the last dragon - 1/2: International Openness: A Guide to Vietnam's Economic Policy

 Billet du 14 février 2020
Par Michel Fouquin, Jean-Raphaël Chaponnière
Vietnam has opted for international openness since 1986 to create a “socialist market economy”, which has allowed it to experience vigorous economic expansion. Its integration into the world economy has made it an important link in international value chains, massively importing components from China and Asia in general, and exporting, as massively, finished products to the United States and Europe.

Le secteur du transport est le premier touché par la crise du coronavirus

 Billet du 12 février 2020
Par Sébastien Jean
En raison de l’épidémie du coronavirus, l’activité des entreprises chinoises est très fortement perturbée. Et les objectifs de croissance du pays sont déjà revus à la baisse. Mais au-delà de la Chine, premier importateur et exportateur au monde, c’est l’ensemble de l’économie mondiale qui est susceptible d’être affectée, dont la France. Sébastien Jean répond aux questions des internautes sur les conséquences économiques de l’épidémie.




10 |  20 |  50 |  100